dimanche 14 août 2016

"Désolée, je suis attendue" Agnés Martin-Lugand.



Il fait tellement chaud aujourd'hui, je suis mieux dans la maison, un peu de courant d'air, c'est supportable. Je n'ai même pas envie de lire, c'est rare mais le livre me tombe des mains. J'ai fini "Désolée je suis attendue", je l'avais commencé avant d'acheter la suite de "L'amie prodigieuse". Un prêt de Michelle qui a beaucoup aimé, personnellement je l'ai lu facilement, le livre parfait pour l'été, inutile de se creuser les méninges pour comprendre, c'est une histoire d'amour.
J'avais l'impression de relire du Janine Boissard en plus moderne, des scènes un peu plus "hard", enfin un peu, mais le style est le même, J.Boissard aurait pu écrire cette histoire d'amour; Lorsque mes enfants étaient petits, j'aimais bien la lire, je pouvais laisser le livre, le reprendre, je n'avais pas perdu le fil de l'histoire. Pas facile de lire lorsque nous sommes des jeunes mamans, maintenant plus personne ne me dérange.

L'histoire :

Yaël est une jeune fille qui a fini ses études, elle fréquente une petite troupe d'amis, sa soeur en fait partie, ils font la bringue, s'amusent, elle est le boute-en-train de la bande, des couples se forment et il y a le beau Marc qui est aussi célibataire. Yaël rêve de partir faire le tour du monde, sac sur le dos, elle parle parfaitement anglais et à la fin de ses études fait un stage dans une société comme interprète, pour gagner un peu d'argent, et là son destin basculera, travail et chagrin, Marc disparaît de son horizon sans prévenir, elle ne le reverra pas pendant dix ans et le retrouvera par hasard. Elle aimait Marc en silence, elle l'a beaucoup cherché, elle a beaucoup pleuré, et ils se rencontrent dans une brocante dix ans plus tard, elle était rentrée dans la boutique pour s'abriter de la pluie.
Pas de tour du monde, son rêve n'était vraiment qu'un rêve, Yaël est devenue une femme d'affaires pleine d'ambition, dure, sa vie privée est inexistante, elle bosse pour un patron exigeant et elle accepte cette autorité. Marc ne reconnaîtra pas cette Yaël, qui néglige sa famille, ses amis, entièrement tendue vers un seul objectif, réussir, toujours perchée sur ses escarpins Louboutin, habillée strictement, elle domine et elle aime ça.

Ce n'est pas trop difficile de deviner la suite mais je vous laisse découvrir.

J'ai aimé la fluidité de l'écriture, c'est un roman pour les femmes, un peu guimauve dans certains passages, j'ai aimé cette ambiance vacances, encore une fois cette bande d'amis réunis dans une maison de vacances à Lourmarin me faisait penser à un film de Claude Sautet, on discute, on parcourt les marchés, on prépare les repas ensemble, on se taquine, il fait chaud, siestes, piscine, j'aime beaucoup les récits de ces réunions d'amis. Nous avons eu une bande d'amis lorsque nous étions dans le Berry, c'était des moments agréables, nous nous étions connus jeunes et nos enfants grandissaient ensemble.

J'ai été beaucoup plus touchée par la Yaël fragile qui perd tous ses repères et qui finit par comprendre que dans la vie d'une femme il n'y a pas que la carrière. J'ai beaucoup aimé Marc et son flegme, sa sensibilité, allez, je cherche des acteurs pour un film tiré de ce roman, Léa Seydoux jouerait Yaël


Raphaël Personnaz jouerait Marc, je pensais à Guillaume Canet, mais il serait trop âgé, il aurait pourtant été parfait.

Si vous êtes en vacances, c'est le livre qui vous fera passer un bon moment, il ne sera pas inoubliable, c'est mon avis.
Je vais me plonger dans "Le nouveau nom" d'Elena Ferrante, une autre ambiance.

Bye MClaire


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire